Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

En souvenir d’un ami, Marlène la genevoise, est partie à Cuba, accompagnée d’une amie. Plongée autour de grosses émotions. Nous avons demandé à Marlène Wiedmer de nous raconter ses vacances. Vous, aussi, racontez les vôtres, dans votre style propre. La rubrique Basho est ouverte à vos poésies, vacances, rêveries car nous croyons plutôt à la force de la vie. (lire son texte)

"Pourquoi Cuba? Une question qui me revient sans cesse aux oreilles; j'ai choisi Cuba pour la beauté de ses paysages, ses plantations de tabacs en campagne sur une terre couleur- rouge puis de magnifiques rues et places colorées en ville.

Cuba est rempli d'histoires mais surtout de joie de vivre qui se lit sur leurs visages. C'est vraiment impressionnant ! Ils sont toujours de bonne humeur malgré leur rythme et cadre de vie difficiles. Ils ont une passion pour la musique Salsa aux rythmes latino que je partage, une danse très chaleureuse et sensuelle. Puis Cuba c'était un projet que j'ai eu avec une amie et la dernière raison était d'y aller en mémoire à un ami. C’était son univers, sa destination favorite.Son corps et son esprit demeureront à tout jamais là-bas.

Maintenant vous comprenez pourquoi j'ai choisi ce magnifique endroit. Je vous laisse place à mes impressions de voyage. Bonne lecture et surtout bonnes rêveries...

Mon voyage se déroula ainsi:

Le 02-03-08: Départ pour Cuba à bord d'un Airbus A340 de la compagnie Ibéria: Genève Madrid et Madrid-La Havane, environs 12h de vols, il y a 6h en moins de décalage horaire. Le voyage s'est très bien passé à part que les hôtesses de l'air n'étaient pas très souriantes et sympathiques! Dès notre arrivée deux connaissances sont venues nous accueillir avec une très grande sympathie. Ma Première impression: Pas mal de verdures dont des Palmiers, routes pas très entretenues, avec de vieilles Américaines doublant de par la gauche et la droite avec de vieux camions, souvent très utilisés comme taxis, transportant au moins une trentaine de cubains; ça grouille de monde partout. La chaleur est très agréable entre 23 et 27 degrés. Arrivées dans le quartier du Vedado (Nord-ouest) là où nous avons dormi notre première nuit et les 3 dernières. Grande banlieue avec de grands bâtiments souvent pas entretenus et lugubres et de petites maisons colorées. Notre immeuble était très vétuste, pas d'eau chaude et pas de chasse d'eau donc on devait y aller au seau!!

Le lendemain on a commencé à visiter ce beau pays commençant par la Habana veija(la vieille Havane) et là je suis tombée sous le charme: De grands bâtiments d'un style colonial mélangé avec du gréco-romain d'une beauté impressionnante; de petits espaces de verdures assez bien entretenues, des petites et grandes rues colorées, les maisons passent d'un bleu quasi turquoise à un rose flamboyant! Les cubains sont très agréables et souriants, ils nous saluent à longueur de journée. Beaucoup de petites boutiques traditionnelles vendant des tableaux, objets de décorations fait avec de la noix de coco, de la broderie et surtout Cigares et Rhum que je vous conseille de goûter. On ne peut pas partir de Cuba sans déguster un "Mojito" cocktail fait à base de Rhum blanc, menthe et eaux gazeuses et glaçons pilés. La visite du musée d'histoire est très agréable dommage qu'ils ne traduisent pas en français les explications liées à toutes ces histoires aux guerres et révolutions. Un conseil: étudié un minimum l'espagnol avant de vous y aventurer!

Nous avons emprunté les Coco Taxi pour nous balader dans la ville, en moyen de transport très sympa et pas trop cher, ça à la forme d'un gros casque avec trois roues! Les taxis sont omniprésents mais attention il y a les taxis d'Etat (blancs) utilisés par les touristes, et les taxis cubains (jaunes noirs) pour les cubains; et oui c'est comme ça aussi pour la monnaie: le Peso cubain pour les cubains et le Peso convertible pour les touristes qui vaut un peu près 15 fois plus que le précédant. Ne pas se mélanger à la population voici le message que l'on veut nous faire passer. La police est omniprésente partout. On se sent en sécurité mais on a vraiment l'impression d'être surveillé en permanence, heureusement c'est le cas juste à la Havane.

Nous avons poursuivi notre voyage par un magnifique petit village nommé Vinales, là nous avons logé chez l'habitant "Casa Particulares"; les gens de la campagne sont encore plus agréables. Ils sont d'une gentillesse et d'une simplicité à vous couper le souffle.

Là nous avons fait une randonnée à cheval visitant les plantations de tabacs, les roches rouges des montagnes et grottes avec lac souterrain. Dégustation de cocktails faits dans des pamplemousse avec du jus de canne à sucre frais: un vrai régale! Les soirs nous allions danser à la Casa de la musica, un endroit où les cubains et touristes se retrouvent pour danser la Salsa et autres danses. Nous sommes allées à « Maria la Gorda » une somptueuse plage de sable blanc et pour seules ombres les palmiers, tout était très bien entretenu.

Après ce magnifique village nous sommes allées à Trinidad, toujours plus vers le sud-ouest. Une petite moitié-ville, moitié-village, agréable de s'y balader à travers les routes pavées, de style assez colonial et très coloré. La vue depuis le clocher de l’église est superbe. La plage d’Ancun qui se situe pas très loin est très jolie. Et pour ceux qui aiment les discothèques qui changent de l’ordinaire: la « Cueva » située à 10 minutes à pied du centre, cette boîte qui se trouve dans une grotte naturelle. C’est super original avec une très bonne ambiance! Le lendemain on est parties nager avec les dauphins à « Cienfuegos » dans une réserve naturelle au bord de mer c’était un moment magique ! Ils étaient adorables.

Pendant mon séjour à Cuba, j'ai pu me rendre compte à quel point les Cubains étaient chaleureux et très gentils, toujours très polis et souriants sauf dans deux villes: Camaguey et Santa Clara. Les filles nous dévisageaient de la tête aux pieds et les mecs nous faisaient : psssttt psssst chica-chica, hmmmm me gusta te Cuerpo(j'aime ton corps), tenga un novio?(as-tu un copain ?) Querer un novio cubano?(veux-tu un copain cubain ?)
Enfin tout ça pour vous dire que par endroit, ils sont vraiment pot-de-colle et mal lunés! Et sachez qu'il faut toujours rester cool et zen, car sinon cela empire!!

Le lendemain, direction « Camagüey » c’était reparti pour 5 heures de bus. Arrivées là bas, grande déception : Des Cubains désagréables, mal polis et très collants ; pas vraiment de belles architectures et de choses intéressantes à visiter, bref nous y avons séjourné deux jours. Le lendemain on a fait un aller-retour vite fait bien fait à « Santa Clara » la ville dédiée au CHE Guevara. Les monuments représentant le CHE avec son muséum sont intéressants mais pour ce qui est du reste…nul. Nous sommes restées 2 heures sur place pour 5 heures de taxi !

Tellement déçues de cette dernière destination que le lendemain c’était direction « Santiago de Cuba » et là rebelote 7 heures de bus pour parcourir 300 kms, sur des routes parsemées de cratères, de chevaux et de charrettes tirées par des bœufs. Arrivées là bas le jour de la St Valentin, les gens étaient agréables. On a fait le tour de la ville en 4 heures, pas énormément de choses à voir. Les bidonvilles sont assez présents. Le soir nous sommes sorties pour prendre part à la fête. La place principale était remplie par la foule et décorée de bougies en forme de cœur, c’était chou. Une belle soirée qui faisait chaud au cœur. Notre séjour s’est poursuivi par une randonnée et visite d’une petite cascade très jolie, suivie d’un moment de détente sur une petite plage pas très propre près de là. Le soir même nous quittions Santiago pour rejoindre de nouveau la « Havane » au moyen d’un vol interne par la compagnie « Cubana Air ». J’ai cru que ce serait le dernier vol de ma vie ! Un avion dans un état pitoyable ! L’atterrissage s’est bien passé, ouf !

La « Havane » nous a procuré un plaisir immense lors de nos 4 derniers jours ; au programme : shopping, plage, Salsa, Mojito et tout plein de photos et souvenirs."

Par Melle Marlène WIEDMER, Genève.