Ont collaboré à ce numéro

 Christiane TAUBIRA
 M. Adama DIENG
 Médiapart NOUMBELANE
 NATIONS UNIES
 UN HUMAN RIGHTS

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1202 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 203 61 62

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Publié le, 27 janvier 2016 par El Hadji Gorgui Wade NDOYE

(GENEVE-SUISSE)- Je te salue chère Christiane. Oui, au moment où ce monde fou refuse toute évidence, couchant sur les principes les plus élevés de notre humanisme, des bouts d'hommes et de femmes resteront comme des perles éternelles sur les visages balafrés de notre corps ! Tu pars du Ministère de la Justice de France, la tête haute ! Je ne peux m’empêcher de penser à notre aîné Aimé Césaire. Comme à Toussaint Louverture. La France, cette grande France sait passer étonnamment aux côtés de son véritable cri!

C’est ton frère sénégalais Senghor qui disait « Seigneur Dieu Pardonne à la France qui dit la voie droite et chemine par des sentiers obliques ». Oui, tu as raison après avoir servi avec loyauté ton pays, de refuser d’accepter de renier ce qui en fait dans l’esprit une référence.

Hélas ! Sartre est mort. Beauvoir n’est plus. Edgar Morin s’est tu. Il ne reste que des guignols comme Finkielkraut, Zemmour et BHL dans les annales récentes de l’Hexagone. Triste France!

Un de Gaulle de l’Intelligence pourrait peut-être y émerger pour une Résistance qui dit l’Humain !

Va, jeune fille de bonne famille ! Va Résistante. « Fière. La Justice a gagné en solidité et en vitalité. Comme celles et ceux qui s’y dévouent chaque jour, je la rêve invaincue », dis -tu, ce matin du 27 janvier à 09:14 et d’ajouter 1 minute après cette phrase dont le vulgaire ne se doute guère : « Parfois résister c’est rester, parfois résister c’est partir. Par fidélité à soi, à nous. Pour le dernier mot à l’éthique et au droit ».

Photo: Reuters

Par El Hadji Gorgui Wade Ndoye, directeur des publications
 

Adama Dieng appelle au dialogue au Burundi

Publié le, 22 janvier 2016 par DW.COM

Visite des 15 ambassadeurs du Conseil de sécurité de l'ONU à partir de ce jeudi au Burundi. Ils vont notamment plaider pour le dialogue et le déploiement de soldats de l'Union africaine dans le pays.

"L'objet du débat n'est pas le départ de Pierre Nkurunziza mais la sécurité de la population burundaise" (A.Dieng)

C'est la deuxième fois en moins d'un an que les ambassadeurs du Conseil de sécurité de l’ONU se rendent à Bujumbura. L'objectif de l’équipe de diplomates est rencontrer les acteurs du conflit burundais: gouvernement, opposition, société civile. Ils veulent les convaincre d'accepter le déploiement de soldats de l'Union africaine mais aussi de renouer avec le dialogue, comme le souligne le conseiller spécial du Secrétaire général de l'ONU pour la prévention du génocide, Adama Dieng. 

"Raison d'être inquiets"

Avant de prendre l'avion, l'ambassadrice américaine Samantha Power a déclaré: "nous avons raison d'être inquiets. Chaque jour on entend parler d'attaques à la grenade ou de cadavres trouvés dans la rue au petit matin". Les ambassadeurs verront aussi des responsables de l'Union Africaine lors d'une escale à Addis Abeba samedi.

 

 

 

 

Source: http://www.dw.com/fr/adama-dieng-appelle-au-dialogue-au-burundi/a-18995201

"Unissons-nous pour prévenir l’extrémisme violent"

Publié le, 22 janvier 2016 par M.BAN KI MOON

L’extrémisme violent porte directement atteinte aux principes consacrés par la Charte des Nations Unies et menace gravement la paix et la sécurité internationales.

Des groupes terroristes, parmi lesquels Daech et Boko Haram, n’hésitent pas à enlever des jeunes filles, bafouer systématiquement les droits des femmes, détruire des biens culturels, travestir les valeurs pacifiques qui sous-tendent les croyances religieuses et assassiner brutalement des milliers d’innocents dans le monde entier.

ISLAMOLOGIE ONFRAYENNE : « tuez-les où que vous les trouviez »

Publié le, 25 janvier 2016 par El hadji Samba Kary Cissé

Par El hadji Samba Khary Cissé

L’hédoniste solaire, le philosophe populaire, Michel Onfray pense l’islam. Pour lui, antisémitisme, éloge de la tuerie, phallocratie, misogynie… sont les marques de fabrique du Coran. Populisme intellectuel, islamologie de comptoir... Comment s'étonner, dès lors, qu'il devienne la coqueluche de Daech et de l’extrême droite.

Du côté de chez Ruquier on n’est pas encore couché 

Il est vingt-trois heures passées, l’audience télévisuelle commence à baisser sur toutes les chaînes, mais le téléspectateur lui a grandi en âge. L’émission plafonne à l’audimat (ce « dieu caché » de la télévision que Bourdieu savait si bien dévoiler), le philosophe populaire brandit, avec l’assurance qu’on lui connaît, ses notes dénichées dans je ne sais quelle traduction du Coran. Il est banquable, alors les medias aiment, ils en redemandent. C’est un spécialiste (autoproclamé) de l’islam : il a lu le Coran, le hadith (le récit des actes, paroles et silences du Prophète), la sira (la biographie du Prophète). Y a-t-il compris grand-chose ? Ça, c’est une autre histoire. Côté terminologie, il possède le rudiment lexical mahométan qu’on retrouve sur le marché des détracteurs d’islam : « dar al-garb » (terre de guerre), « dar al-ahd » (terre de pacte), « dar al-islam » (terre d’islam), mais son petit plus à lui, c’est l’Oumma (sur lequel je reviendrai en détail). Avec ce mot-clé, et les autres qui précédent, il ouvre beaucoup de serrures de l’islamologie de comptoir. Pensée de bistro, un peu de jargon en arabe, et l’idole du crépuscule peut ainsi égrener son chapelet de pseudo-versets discordants, parce que, dans sa bouche, il est difficile de distinguer, ce que dit le Coran de ce qu’il veut lui faire dire. Le procédé est fourbe, le rhéteur populaire intoxique et oriente son peuple vers ses pâturages idéologiques, athéologiques, islamophobes.

BURUNDI: QUE FAIRE FACE AU GENOCIDE RAMPANT?

Publié le, 15 janvier 2016 par El Hadji Gorgui Wade NDOYE

Le Président burundais, Pierre Nkurunziza, se dit chargé d'une mission divine ! Voici ce que lui sert le Haut Commissaire aux Droits de l'Homme des Nations Unies : "Il est désormais tout à fait clair qu’une enquête indépendante, approfondie, crédible et impartiale est nécessaire sans délai", dans un communiqué reçu par ContinentPremier. 

GENEVE - (SUISSE)-  Zeid Ra’ad Al Hussein, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme a averti, ce vendredi 15 janvier 2015, que de nouvelles tendances très préoccupantes étaient en train d’émerger au Burundi, y compris des violences sexuelles commises par des membres des forces de sécurité et une forte augmentation des disparitions forcées et des tortures. Il a aussi réclamé une enquête urgente sur les événements qui se sont déroulés à Bujumbura les 11 et 12 décembre 2015, y compris sur l’existence possible d’au moins neuf charniers.

« Les attaques du 11 décembre contre trois camps militaires et les violations des droits de l’homme à grande échelle qui ont suivi semblent avoir déclenché des tendances nouvelles et profondément perturbantes de violations des droits de l’homme », a déclaré le Haut-Commissaire.

Zeid Ra’ad Al Hussein a déclaré que, selon de multiples témoins, de nombreuses dépouilles auraient été transportées hors des quartiers où se sont déroulées les opérations de recherche des 11-12 décembre pour être emmenées vers des lieux inconnus. De plus, a-t-il dit, des témoins ont rapporté qu’au moins neuf charniers existeraient à Bujumbura et dans ses environs, y compris un dans un camp militaire, et qu’ils contiendraient au moins 100 corps, tous de personnes qui auraient été tuées le 11 décembre 2015.