Ont collaboré à ce numéro

 Amb. Dagmar Tartagli
 Jean Claude Buhrer
 Nations Unies Geneve
 U.Européenne
 Université de Genève

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1202 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 203 61 62

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Genève, ville internationale et poumon humanitaire des Nations-Unies, se veut aujourd’hui le nouveau laboratoire mondial des études africaines. Avec le nouveau master ouvert à l’Université, de nombreux colloques et conférences sont consacrés au Continent premier. Ce mardi 20 septembre, Boubacar Boris Diop, écrivain et professeur invité à l'Université américaine du Nigéria donne la leçon inaugurale autour d’une réflexion sur la littérature africaine « Ecrire en vain ou écrire enfin? »

Ban Ki Moon, Secrétaire général des Nations-Unies s’est entretenu au téléphone, le 4 septembre dernier, depuis la Chine, avec le Président du Gabon, Ali Bongo Ondimba et avec son rival Jean Ping de Démocratie Nouvelle, candidat malheureux de l’élection présidentielle. Le patron de L’ONU qui s’est entretenu avec Idriss Deby au nom de l’Union africaine a par ailleurs chargé Abdoulaye Bathily de désamorcer la crise gabonaise.

GENEVE- (SUISSE)-
Le Secrétaire général a déploré la perte de vies humaines liées aux manifestations qui ont suivi la la proclamation des résultats de la présidentielle gabonaise. Ban Ki Moon a ainsi exprimé ses inquiétudes face aux messages incendiaires continuellement disséminés et a appelé en conséquence à la fin immédiate de tout acte de violence dans le pays.
 

L’Ambassadrice Dagmar Schmidt Tartagli magnifie la coopération Sénégalo-Suisse.

Publié le, 18 août 2016 par M. El Hadji Gorgui Wade NDOYE

 La Suisse et le Sénégal partagent cette volonté exprimée par Madame l'Ambassadrice de construire: «une nation ouverte, sociale et connectée avec l’ensemble de la planète et qui, en même temps, reste étroitement attachée à ses traditions». C'est ce que Léopold Sédar Senghor, premier Président du Sénégal résumait merveilleusement en ces termes: «Enracinement et Ouverture».

DAKAR- (Sénégal)- Les engagements individuels et la coopération décentralisée sont une richesse de nos relations bilatérales, a analysé Dagmar Schmidt Tartagli, cumulativement Ambassadrice de la Suisse au Sénégal, au Cap Vert, en Gambie, en Guinée-Bissau, au Mali et en Mauritanie. La diplomate est d'avis que les relations internationales ne se limitent pas seulement aux échanges entre gouvernements nationaux: «elles concernent de manière plus importante les relations entre les populations, qui se tissent à travers de multiples échanges et par différentes formes de coopération concrète».

Publié le, 13 juillet 2016 par EL HADJI GORGUI WADE NDOYE

 Renforcement des voies d'entrée légales: la Commission propose de créer un cadre commun de réinstallation à l’échelle de l’UE.

La Commission européenne propose aujourd’hui un cadre de réinstallation à l’échelle de l’UE pour établir une politique européenne commune en matière de réinstallation et garantir aux personnes ayant besoin d’une protection internationale des voies d'entrée en Europe qui soient organisées et sûres, lit-on dans un communiqué reçu à ContinentPremier.Com.

Ce cadre permettra d'établir une politique européenne commune en matière de réinstallation et garantir aux personnes ayant besoin d’une protection internationale des voies d'entrée en Europe qui soient organisées et sûres, assure la Commission. Cette proposition fait partie intégrante de la réforme du régime d’asile européen commun et de la politique à long terme pour une meilleure gestion des flux migratoires telle que la Commission l’a exposée dans l’agenda européen en matière de migration. Elle contribuera également à la mise en œuvre du nouveau cadre de partenariat, axé sur les résultats, pour la coopération avec les principaux pays tiers d'origine et de transit, qui a été présenté par la Commission le 7 juin, poursuit notre source.

El Hadji Gorgui Wade NDOYE.

 

Jean-Claude Buhrer, ancien correspondant à l’ONU du « Monde » et ami du Dalai Lama : « Il sera difficile à la Chine de trouver un interlocuteur plus ouvert et respecté que l'actuel Dalaï-Lama pour sortir de l'impasse sur le Tibet ».

 Le 6 juillet prochain, Tenzin Gyatso, le 14ème Dalaï Lama aura 81 ans. Prix Nobel de la Paix, figure religieuse mondialement connu, il force le respect pour son charisme et la sagesse profonde de ses discours sur l’humain. ContinentPremier l’avait rencontré à l’occasion d’une conférence inédite co-organisé par les Etats-Unis et le Canada à l’Institut de hautes études internationales et du développement (IHEID) de Genève où le guide religieux intervenait autour du rôle de la société civile pour l’avénement d’une paix mondiale durable en compagnie Tawakkol Abdel-Salam Karman journaliste yéménite et l’avocate iranienne Leila Alikarami  également Prix Nobel de la paix.  Ce jour-là, dans l’immense foule, le Dalai Lama que je suis allé saluer aperçut de loin Jean-Claude Buhrer, lui fit signe de la main, alors que ce dernier arrivait le patriarche me révéla en anglais : «  C’est un vieil ami ». Qui mieux que ce journaliste dont l’épouse Claude B. Levenson décédée a consacré une longue partie de sa carrière au Tibet pour nous parler de la vision et de l’influence du 14ème Dalai Lama. (Rencontres).