Ont collaboré à ce numéro

 Déclaration de Berne
 Francophonie
 M. Al Amine Kébé
 M. Christina DAVID
 M. Mbaye DIEYE, SFG
 M. Stéphane Weyland
 Mme Alice Martin
 Mohamed Lamine Diop
 Nouridine DIOP
 Tribune de Genève
 UPAF
 Voix de Fête

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1202 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 203 61 62

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

GENEVE- (Suisse)- L’émotion est vive de fierté pour ce chef d’entreprise sénégalais, MBaye Dièye, autodidacte, promoteur et directeur général de SFG (Sen Fournisseur Général) qui a reçu le 22 mars un prix reconnaissant la qualité de son entreprise. « C’est avec honneur que je viens recevoir cette prestigieuse distinction The Century Quality International décerné à notre jeune et dynamique entreprise SFG » a déclaré le lauréat devant des patrons d’entreprises venus du monde entier.  

 

Chez les Lébous, une ethnie du Sénégal largement représentée dans la Capitale Dakar, "toutes les maladies ont un vecteur commun et cette origine commune a pour nom les rap, ou plus précisément les esprits".

De cette femme qui ressemble à un vestige du temps, sorti de l’Antiquité, on retient forcément, après un premier contact, l’image d’un être mi-homme, mi-femme. Ou bien même d’un homme vêtu en femme et qui par son comportement présente quelque chose que les hommes ordinaires n’ont pas, écrit l'Harmattan l'éditeur du jeune écrivain sénégalais, Nouridine Diop.

Ce dernier raconte la vie d'une généreuse soigneuse aux pouvoirs mystiques avérés qui a consacré toute sa vie à guérir ses semblables. Nouridine nous plonge ainsi dans l'univers mystico-religieux d'une femme sénégalaise née avant la colonisation et qui a sur ses épaules la responsabilité aussi de veiller sur ses 8 soeurs et deux frères, aidant sa mère Mame Racky alors que l'époux son père daouda est envoyé au front pour défendre la France et le monde libre attaqués par Hitler.



Etre Sage Femme au Burkina.

Publié le, 15 mars 2015 par Christian David, Alice MARTIN

Entretien réalisé par  Alice MARTIN et Christian DAVID à Bobo Dioulasso, Burkina Faso.

Entretien – thèmes: droits et statut des femmes africaines, planification familiale, excision, mutilations.

Résumé :

Nous avons rendez-vous avec Rachel Ouedraogo, sage-femme pour l'Association Burkinabé, indépendante,  pour le Bien -Être Familial (ABBEF) dont l'objectif principal est «la promotion de la santé dans le domaine de la reproduction». L'association est reconnue d'utilité publique et financée principalement  par l'Institut International pour la Planification Familiale (IPPF) dont  la maison mère est basée à Londres. L'ABBEF est reconnue par l’État Burkinabé qui affecte même des agents dans cette structure. Rachel et ses collègues interviennent dans le domaine de la planification familiale que l'ABBF a d'ailleurs introduite dans le pays avec beaucoup de difficultés car cela constitue un tabou. Des consultations permettent aux jeunes femmes et adultes d'être reçues sans jugements ni à-priori et de pouvoir trouver des solutions dans un domaine difficile à traiter, particulièrement en Afrique. 

Au début de mon séjour au Burkina-Faso en janvier 2015, j'avais rencontré dans un taxi,  T. un touareg originaire de Tombouctou, j'avais été frappé par son visage et par son sourire. Il avait évoqué le Mali, Tombouctou, la crise qui avait obligé sa famille à s'exiler. J'avais envie de le revoir.

Rendez-vous est donné dans la maison habitée par sa famille. T. nous présente M. un jeune homme d'une trentaine d'années. Après nous avoir offert le thé, assis sur un tapis, nous évoquons le peuple touareg, son histoire, ses traditions. M. est intarissable sur son peuple, il sourit tristement en évoquant  le difficile exil et l'ostracisme dont ont  été victimes les siens depuis des siècles.  Il a lui-même été obligé de s'exiler avec sa famille lors des événements récents au Mali. Bien que possédant un passeport malien, les touaregs en tant que nomades, de couleur de peau différente  ne sont pas intégrés dans la société et continuent à en subir les conséquences.  De son exil au Burkina, il évoque la difficulté d'assurer une vie digne à sa famille. L'essentiel de son revenu est constitué par l'achat de véhicules à forte valeur ajoutée, qu'il revend au Burkina après les avoir récupérés auprès d'amis dans les pays frontaliers. D'autres petites activités complémentaires sont entreprises comme la revente d'objets d'artisanat touareg. M. n'est pas allé à l'école mais parle 6 langues, son français est impeccable, mais il éprouve des difficultés pour la rédaction. Devant la force de son propos et l'analyse à la fois très fine de la situation vécue par son peuple, je lui propose d'organiser un entretien, il accepte.

Nota: En raison des thèmes abordés, T et M ont préféré que n'apparaissent ni leurs noms, ni leurs visages. Pour les mêmes motifs, j'ai délibérément choisi de ne pas publier certaines informations données par mes interlocuteurs.

L’argent du pétrole congolais dilapidé à Genève

Publié le, 10 mars 2015 par Déclaration de Berne

 

Sur la base de documents exclusifs, la DB a analysé le modèle d’affaires de Philia et les clauses d’un contrat, conclu en 2013, liant cette petite société de négoce à la raffinerie étatique de la République du Congo. Ce contrat et les factures en notre possession ne laissent aucun doute : Philia a bénéficié des largesses de la Coraf. Cette dernière offre notamment du financement gratuit à la firme genevoise, lui permettant au passage d’échapper aux procédures de conformité (compliance) que les banques mettent en œuvre avant d’accorder un prêt pour financer les transactions. Philia agit comme un pur intermédiaire entre la Coraf et les marchés internationaux, se contentant de revendre immédiatement ses cargaisons à des tiers, parmi lesquels d’autres négociants suisses. Elle empoche ainsi des profits substantiels sans fournir aucun effort logistique. Ces avantages ont permis à cette société aux mains d’un actionnaire unique de se faire une place dans l’aval pétrolier, sur le dos de la population congolaise.

L’Amour de la Religion…Mille façons inimaginables de la vivre.

Publié le, 10 mars 2015 par M. Al Amine Kébé

 

Par Al Amin Kébé- Genève

Imam Abou Assia officiant , à Genève, dans son prêche du vendredi 27 février 2015, est parti d’un incident malencontreux récemment survenu en France. Un homme âgé de 70 ans, diminué par la maladie chronique s’en est pris à une mosquée dans son quartier. Il a jeté des grenades, tiré à bout pourtant des lances et causé des dégâts assez significatifs. Pourtant, il était incapable d’expliquer pourquoi il a ainsi agi. La Police a mené l’enquête sur plainte de l’Imam et il encourait une condamnation à prison avec réparation des dégâts. Toutefois, l’Imam a consulté la communauté musulmane et les fidèles de la Mosquée et a proposé de retirer la plainte, de renoncer à toute poursuite, de lui appliquer le pardon qui est attendu des croyants qui aiment leur religion, donc les bons dénouements (cf. ouvrage de Nora Redford, Chocolat chaud pour l’âme : Le bonheur). L’Imam a montré sensibilité à sa maladie, son âge, l’absence de précédent (n’a jamais eu maille à partir avec police ou justice) et surtout l’étourderie du geste qu’il n’arrive pas à expliquer. La communauté a accepté de passer l’éponge et de l’inviter autour d’un repas à la Mosquée en lui expliquant le message de l’Islam…Paix et Amour ! Voilà dit-il comment les croyants devraient saisir les opportunités de haine pour offrir amour, transformer les doutes en espoir, et pardonner à toute dérive autant que nous espérons de Dieu qu’Il nous pardonne (V22, S24).

 

Il faut sauver la barque '' SUNUGAAL ''

Publié le, 10 mars 2015 par M. Mohamed Lamine Diop

Par Mohamed Lamine Diop, Inspecteur de l'Administration pénitentiaire .   

  

« Que chacune et chacun d’entre nous essaie selon ses moyens d’éteindre ce feu. Nous le devons au Sénégal qui nous a tout donné »

disait fort justement mon ancien à l’Université Gaston Berger, le journaliste Gorgui Wade Ndoye se prononçant sur l’actualité politique de notre pays.

Par principe mais surtout pour observer la réserve que m’enjoint ma profession, je me suis toujours interdit, du moins publiquement, de réagir sur cette actualité politique. Mais au regard de la tension politique ambiante dans ce pays avec les prodromes qui s’amoncellent et présagent de lendemains lourds de dangers, aucun citoyen n’a plus le droit de se complaire dans cette position complice de spectateur non concerné face à la déviation de nos dirigeants politiques, surtout lorsque cette déviation peut avoir pour conséquence de compromettre la stabilité de notre cher pays, stabilité à laquelle nous devons tous nous sentir viscéralement attachés. Eh oui, il n’est point besoin d’être grand clerc pour se rendre à l’évidence qu’il y a lieu de se faire du mouron et qu’il ne manque plus que l’allumette pour mettre le feu aux poudres. 

Youssou NDour, l’atout cœur de la Francophonie.

Publié le, 10 mars 2015 par M. Alain JOURDAN

Par Alain Jourdan, Tribune de Genève

Si les Africains le considèrent comme un sage, pour la Francophonie, Youssou Ndour est tout simplement un symbole.

Genève internationale - Le célèbre chanteur donnera un concert unique au Palais des Nations le 19 mars prochain, la veille de la Journée de la francophonie.

La célébration de la Journée internationale de l' Organisation internationale de la Francophonie (OIF) sera marquée cette année à Genève par la présence de l'artiste planétaire Youssou Ndour. 


Après une première édition historique animée par Ismael Lo en 2013, suivie d'une édition exceptionnelle en 2014 avec Salif Keita, la Mission de la Francophonie à Genève, sous la houlette de l'Ambassadeur Ridha Bouabid et tous ses partenaires -en premier Continent Premier dont l'association du même nom est l'initiatrice de cette manifestation devenue un élément incontournable de l'Agenda de la Genève internationale-, vous invitent à cette grande soirée de la Fraternité et de la solidarité internationale qui encore une fois met l'Afrique à l'Honneur !

Le concert est gratuit et uniquement sur invitation. 

Pour envoyer votre demande, merci de nous faire un courriel avant le 10 mars avec votre Nom de Famille complet et vos Prénoms à cette adresse:

20mars.geneve@francophonie.org avant le 15 mars 2015 !

L'inscription sur cette page Facebook devra être complétée par l'envoi du courriel. Merci de vous et de nous faciliter la tâche. 

Une confirmation de votre demande d'inscription est validée avec l'envoi du Carton de confirmation. Impératif d'être à l'heure avent 18 h 30. Nous ne pourrons, malheureusement, accueillir que 1.900 personnes dans la majestueuse Salle des Assemblées de l'ONU. Merci pour votre compréhension !

La réalisation de l'évènement est rendue possible grâce à la Francophonie, la Suisse, le Sénégal, l'Etat et la Ville de Genève, le pays invité, la Fondation pour Genève, ContinentPremier.

Annonce Opus One - Le 12 mars au Théâtre Pitöeff de Plainpalais. 

Licia CHERY ou l’art d'harmoniser les styles. Licia CHERY, c’est une voix soul posée sur des compositions pop empreintes d’influences venant du blues et du rock. Sa musique est un aller simple vers l’ouverture d’esprit, le voyage, la vie... Moderne, touchante et féminine, elle transmet son énergie avec sincérité et simplicité. FLY, l'un des titres de l'album INSPIRATION à paraître en 2015, est un hymne au lâcher prise et à l’acceptation de la vie telle qu’elle est.

L'Université Populaire Africaine (UPAF) dévoile son programme de Mars !

Publié le, 08 mars 2015 par M. Mutombo Kanyana

« A la fin, nous nous souviendrons non pas des mots de nos ennemis, mais des silences de nos amis »

(Martin Luther King)

Comme chaque année, l'UPAF s'associe au reste de la galaxie antiraciste et plus particulièrement au CRAN (Carrefour de réflexion et d'action contre le racisme anti-Noir, Observatoire du racisme anti-Noir en Suisse) ainsi qu'à l'association DiversCités, pour marquer cette Semaine avec une belle empreinte. 

 Moments forts de cette Semaine antiraciste :

  • Le retour du professeur Louis SALA MOLINS (à la retraite, Universités Sorbonne/Paris et Toulouse). Il se confrontera au professeur Bouda ETEMAD (Universités de Genève et de Lausanne) sur l'épineuse question "Esclavage Réparation", sujet du dernier livre de SALA MOLINS. Pour ou contre les réparations ! ...

What do you mean by Health and Health Promotion?

Publié le, 08 mars 2015 par Mme Anna Amiranda

 By Anna Amiranda  PTA Health Promotion

Health means different things to different people.

In many cultures, health is mainly intended as freedom from physical disease or pain, and is the most important aspect of life, together with love and then money. However, a common belief is that poor health equals to “bad” and wellbeing to “good”.

 

According to the World Health Organization, Health is a state of complete physical, mental and social well-being and not merely the absence of disease or infirmity”. This broader sense of Health was later further developed in the Ottawa Charter, the document originated from the 1st International Conference on Health Promotion, held in 1986 in Ottawa. In this occasion, the WHO said that health is: "a resource for everyday life, not the objective of living. Health is a positive concept emphasizing social and personal resources, as well as physical capacities".

 

The purpose of the conference was to stimulate action for the promotion of health for all (Ottawa Charter).

 

Health Promotion at LGB

 

The LGB Campus has developed a Health Promotion Programme over several years, in line with the priorities identified by the Health Promotion Committee around healthy diet, prevention of addictions, health education, psycho-social health and the promotion of physical activities (LGB Health Promotion).