Ont collaboré à ce numéro

 CAF
 CIO Lausanne
 El Hadji Gorgui Wade
 Forum de Dakar
 Handicap Internation
 Landmine Monitor
 Marieme Senghor
 Mme Léna MBAYE
 OIF
 Service Presse ONU
 Sommet OIF 2014
 UIP

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1202 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 203 61 62

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Un dossier réalisé par Khadim Ndiaye, philosophe, pour le magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com.

Notre collaborateur essaie de démontrer dans cet article que le " Mouridisme " n'est pas la doctrine d'Ahmadou Bamba, mais le produit de l'ethno-islamologie coloniale, la connaissance imaginaire de son ordre. Ce travail qui peut s'apparenter à de la déconstruction mériterait cependant à lui seul tout un ouvrage. Dr Khadim Ndiaye, philosophe sénégalais ayant vécu, à Genève et présentement au Canada, prend quelques exemples pour ContinentPremier.Com, parmi tant d'autres - qui ne peuvent tous donc être développés dans ce cadre - de la façon dont est rendu ce qui est donné comme étant la doctrine de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké.

Ce film retrace à travers plusieurs séquences les moments forts de la mandature d'Abdou Diouf en tant que Secrétaire général de la Francophonie. Il a été présenté à l'occasion du XVe Sommet de la Francophonie, qui s'est tenu à Dakar (Sénégal), du 29 au 30 novembre 2014, alors qu'Abdou Diouf quittait ses fonctions.

 

 



 

« On a toujours trouvé des Sénégalais parmi les précurseurs et les francs-tireurs. »

Extraits du discours du Secrétaire général de l’OIF, le Président Abdou Diouf

Senghor le précurseur brillant

 « Ce sont ces propos de Léopold Sédar Senghor, évoquant les grandes figures de la politique et de la culture dans son premier discours comme Président de la République indépendante du Sénégal, qui me viennent à l’esprit au moment où s’ouvre ce XVème Sommet de la Francophonie. 

 Dans son discours prononcé lors du lancement officiel du 15ème Sommet de la Francophonie (Dakar 29-30 novembre 2014), le Président Abdou Diouf , Secrétaire général de la Francophonie a fustigé le manque d'une véritable solidarité internationale pour faire face aux différents défis auxquels l'Humanité fait face. Pour Abdou Diouf, la vraie solidarité universelle serait l'érection d'un gouvernement d’union internationale qui aurait la confiance de tous les Etats afin de faire face aux grands enjeux.

Constat:

"Dans ce monde secoué de convulsions, fracturé par les inégalités, démuni face à des menaces nouvelles, dans ce monde en proie à une crise économique persistante, dans ce monde en perte de repères et de valeurs, dans ce monde en manque de régulations et d’éthique, dans ce monde encore trop peu soucieux du futur crépusculaire qu’il pourrait bien léguer aux générations à venir, dans ce monde sans cap et sans capitaine, la Francophonie a allumé ce phare d’espérance et de concorde, de solidarité et d’humanisme qu’ils avaient édifié dans l’océan de l’universel".

 

 

 

Kamel Daoud, lauréat de la 13ème édition du Prix des cinq continents de la Francophonie pour son roman Meursault, contre-enquête publié aux Editions Barzakh a reçu tous les honneurs de la Francophonie, le 28 novembre, à Dakar, en présence du Président Abdou Diouf, à la veille de la tenue du 15ème Sommet des Chefs d'Etat de la Francophonie. 

JEUNES ET FEMMES EN AFRIQUE, FRANCOPHONIE ET DÉVELOPPEMENT

Publié le, 06 décembre 2014 par Mme Léna MBAYE

Le Sénégal a abrité le XVe sommet de la Francophonie les 29 et 30 novembre 2014. Le thème principal portait sur  « Femmes et Jeunes en Francophonie : vecteurs de paix, acteurs de développement ». 

À ce grand rendez-vous de la Francophonie dédiée aux Femmes et aux Jeunes, nous voudrions,  en tant qu’éducatrice, femme africaine francophone et militante de la Francophonie, amener notre contribution en réfléchissant sur le thème : "Jeunes et Femmes en Afrique, Francophonie et Développement"

- Macky Sall, Président de la République, Sénégal (Photo-Crédit ContinentPremier)
- Ibrahim Boubacar Keïta, Président de la République, Mali 
- Mohamed Ould Abdel Aziz, Président de la République, Mauritanie, Président en exercice de l’Union africaine 
- Idris Déby Itno, Président de la République, Tchad 
- Smaïl Chergui, Commissaire de l’Union africaine 
- Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense, France 
- Mohamed Bazoum, Ministre des affaires étrangères, Niger 
- Ramtane Lamamra, Ministre des affaires étrangères, Algérie 
- Elisabeth Guigou, Présidente de la Commission des Affaires étrangères, France 
- Patricia Adam, Présidente de la Commission Défense, France 
- Olusegun Obasanjo, Ancien Président de la République, Nigéria 
- Pierre Buyoya, Ancien Président de la République, Burundi 
- Hervé Ladsous, Secrétaire-général adjoint, ONU 
- Saïd Djinnit, Secrétaire-général adjoint, ONU 

Quelques axes de la réflexion qui sera menée à Dakar à l'occasion de la tenue du Forum internationale sur la paix et la sécurité en Afrique, qui aura lieu, à Dakar, du 14 au 16 décembre 2014. 

- Gestion des crises : pour une vision commune des menaces

- Lutte contre le terrorisme et prévention de la radicalisation religieuse

- Sûreté et sécurité maritimes

- Quelle réponse aux crises sanitaires ?

 

Le 10 décembre, à l’occasion de la Journée des droits de l'homme 2014, l’Union interparlentaire (UIP) publie une carte dressée à partir des données mondiales les plus récentes sur les abus et violations des droits de l’homme dont sont victimes des parlementaires.

L’organisation mondiale des parlements nationaux qui œuvre pour la paix et l’impulsion démocratique souhaite, ainsi mettre en lumière le lourd tribut payé par les parlementaires pour défendre les droits de l’homme et exercer leur liberté d'expression.

Mines antipersonnel : Plus de 3.000 tués en 2013.

Publié le, 10 décembre 2014 par ICBL

 3 308 personnes ont été tuées par des mines antipersonnel en 2013. Il s’agit du bilan le plus bas depuis 1999, année de la première publication du Monitor. Les victimes restent majoritairement des civils (79%) ; selon le Landmines Monitor 2014 qui dévoile ses chiffres.

La Campagne internationale contre les mines (ICBL) a publié, son rapport Landmine Monitor 2014, sur les progrès en matière de dépollution des mines antipersonnel et d’assistance aux victimes en 2013, dans le cadre du Traité d’Ottawa en vigueur depuis 1999.

Ce rapport confirme la baisse significative des victimes causées par les mines antipersonnel et les restes explosifs de guerre. Handicap International, en tant que membre d’ICBL, souligne toutefois le travail encore à effectuer pour répondre aux besoins des victimes de mines et de restes explosifs de guerre.

  L’expert des Nations Unies Pablo de Greiff visitera le Burundi du 8 au 16 décembre afin d’évaluer les efforts entrepris jusqu’à présent par les autorités en matière de justice transitionnelle. Depuis son indépendance en 1962, le Burundi a traversé plusieurs périodes et vécu des incidents graves marqués par la violence et des abus flagrants, souvent à caractère ethnique. 

CAN 2015 : Le calendrier de la phase de groupes

Publié le, 06 décembre 2014 par El Hadji Gorgui Wade Ndoye

 

Avec des groupes dits de la mort, 16 grandes équipe qualifées sur 51 au départ, le Continent premier s'est donné rendez-vous en guinée équatoriale. Ici le calendrier des premiers matchs tel qu'établi par la CAF.

 

 

Le Maroc devait organiser pour l'Afrique du Nord la coupe d’Afrique 2015. Le royaume chérifien cédera la place à la Guinée équatoriale qui accueillera la compétition continentale dans 4 enceintes dont les capacités maximum seront de 40 000 places :Bata : Estadio de Bata (40.000), Malabo : Nuevo Estadio de Malabo (20.000), Mongomo et Ebebiyín.

Le CIO attribue les droits de diffusion des Jeux de 2018 à 2024 en Chine.

Publié le, 06 décembre 2014 par El Hadji Gorgui Wade Ndoye

Le Comité International Olympique (CIO) s’est réjoui, cette semaine, de poursuivre son partenariat avec le groupe chinois, CCTV, jusqu'en 2024.

Le Comité International Olympique (CIO) a annoncé, dans un communiqué, qu'il avait cédé à la chaîne chinoise CCTV les droits de retransmission exclusifs pour la Chine des XXIIIes Jeux Olympiques d'hiver à PyeongChang en 2018, des Jeux de la XXXIIe Olympiade à Tokyo en 2020, ainsi que des Jeux Olympiques de 2022 et 2024 pour lesquels les villes hôtes n'ont pas encore été élues.