Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

En Afrique, se pose le problème existentiel de l’institutionnalisation du débat politique, au delà même du partage nécessaire des ressources. D’où la nécessité de libérer la citoyenneté. En d’autres termes, comment faire pour que quand on perd les élections, on ne met pas son pays à feu et à sang? Pour l’historienne Penda Mbow, de l’Université de Dakar, la question principale est de déterminer jusqu’à quel point l’élite politique nationale se sert des structures et des idéologies déjà présentes dans les sociétés précoloniales et qui ont formé la population de l’Etat précolonial?

Expliquer les crises en Afrique par le prisme ethnique est devenu le raccourci le plus sûr pour les médias en Occident. Cette vision simpliste, ne prend pas en compte d’autres facteurs comme l’économie, la politique et la culture. René Otayek de même que Christian Coulon du Centre d’étude d’Afrique noire (CEAN) en France ont récemment déclaré dans une interview au « Monde » que l’ethnicité est une « vision immédiate qui satisfait une partie de l’opinion occidentale car elle renvoie à une image de l’Afrique sinon primitive, du moins en retard.». Qu’en est-il ?