Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Le Président tunisien Zine El Abidine Ben Ali invite les pays nantis de la richesse pétrolière à prélever un dollar par baril pour soutenir le Fonds Mondial de Solidarité. Le Président tunisien a lancé cet appel, lundi 28 avril à Tunis, lors d’un discours prononcé à l’occasion du dîner offert en l’honneur du Président français, M. Nicolas Sarkozy, en visite d’Etat en Tunisie, selon un communiqué de presse de l’ATCE (agence tunisienne de communication extérieure).

Le Chef de l’Etat tunisien a exhorté les pays riches producteurs de pétrole à contribuer à l’effort mondial de solidarité pour réduire la menace d’un retour à des risques de famine dans les pays les plus pauvres de la planète. Une aggravation du phénomène de marginalisation et d’exclusion porte atteinte à la dignité de l’homme et menace son existence dans de nombreuses régions, sans compter les conséquences des guerres et des conflits dévastateurs, ainsi que des calamités naturelles qui sont difficiles à prévoir.

Tout en soulignant la grande complexité des premiers signes annonciateurs des problèmes économiques et financiers, du fait de la flambée des prix des carburants et des produits de base, en premier lieu les céréales, le Président Ben Ali a invité les institutions financières internationales et les organisations mondiales spécialisées en matière d’économie et de commerce à consacrer davantage d’attention aux politiques de production des produits alimentaires, tant il est vrai que le droit aux aliments est synonyme de droit à la vie et fait partie intégrante des droits fondamentaux de l’homme, sans l’assujettir, au plan moral, à la logique commerciale, ni convertir les productions agricoles destinées à l’alimentation en biocarburants ou recourir à la spéculation sur les produits destinés à l’alimentation.

Le Fonds Mondial de Solidarité a été mis en place par l’Organisation des Nations Unies, à la suite de la proposition initiée par la Tunisie en 1999.

Le Président Ben Ali invite également la communauté internationale à accorder la priorité, dans le cadre des Nations Unies et des diverses institutions régionales et internationales, aux nouveaux développements économiques qui se produisent dans le monde, et à établir un nouvel Agenda qui puisse surmonter les déséquilibres économiques qui commencent à s’aggraver entre les Etats.