Ont collaboré à ce numéro

 Conseil Droits ONU
 Dr. Rolph PAYET
 Min. Amadou BÂ
 Mme Seynabou Ndiour

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

L’«Amendement d’interdiction » à la Convention de Bâle est entrée en vigueur le jeudi 5 décembre 2019, après la ratification de la Croatie obligeant ainsi tous les pays développés à s’abstenir, sous peine de sanction lourdes, à envoyer des déchets dangereux dans les pays dits en voie de développement. C’est à l’occasion d’une cérémonie tenue, aux Nations Unies, que Ralph Payet, Secrétaire exécutif de la Convention de Bâle a fait l’annonce, se réjouissant de cette victoire qui « permet d’assurer un environnement plus sain, et de protéger la santé humaine. » 

Palais des Nations-Unies - (Genève)-L’amendement à la convention de Bâle dit « Amendement d’interdiction » (Ban amendment) sur le contrôle des mouvements transfrontaliers de déchets dangereux et leur élimination est entré en vigueur le 5 décembre.L’objectif de la convention est de protéger la santé humaine et l’environnement des effets néfastes des déchets dangereux, et elle recouvre différents types de déchets, classés selon leur origine, leur composition, leurs caractéristiques, auxquels s’appliquent différentes règles.