Ont collaboré à ce numéro

 CONTINENTPREMIER
 M. ADAMA DIENG
 MME Angèle DIABANG,
 MME Ngoné NDOUR
 NATIONS UNIES
 Novartis
 OMS
 OMS, ALERE
 PALEO FESTIVAL
 Pr.Amsatou S. SIDIBE
 RAUL PAZ
 Youssou NDOUR

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

RAUL PAZ : « L’AFRIQUE JOUERA UN ROLE IMPORTANT. J’EN SUIS SÛR »

Publié le, 26 novembre 2016 par EL HADJI GORGUI WADE NDOYE

GENEVE – (Suisse)- Attendu sur la scène Ella Fitzgerald, Raul PAZ a donné un concert exceptionnel, le vendredi 10 août 2007, dans le cadre du Festival Musiques en été initié par la Ville de Genève. L'enfant de Pinar del Rio (Cuba) nous parle de l'Afrique et du leader Fidel Castro l'architecte de la Révolution cubaine aujourd'hui âgé et malade.

Raul, en écoutant votre musique, on sent un Cubain de l’extérieur qui résume en lui toute la souffrance de ce grand peuple mais aussi toute sa créativité, son ingéniosité et son espoir ?

« Oui moi je veux faire partie de ces Cubains qui veulent se départir de cette dualité Cubain de l’intérieur et Cubain de l’extérieur. Nous sommes un seul peuple . Unis, ceux de l’extérieur comme de l’intérieur nous pouvons ensemble faire des choses extraordinaires. Je crois profondément à cette unification. Moi – même je fais partie de ceux là qui avaient quitté le pays un moment donné mais je garde quand même cette cubanité qui est importante pour nous. Et dans cette cubanité, il y a la joie et il y a la fête, la souffrance et le bonheur. »

Parlez – nous du concert de la diaspora à Cuba du mois de mai dernier?

« Je pense que cela était vraiment important de faire ce concert à Cuba. Cela m’a permis de faire la boucle et de revenir au point de départ. Ce concert m’a apporté ainsi qu’à l’ensemble du groupe quelque chose d’extraordinaire. Nous avons ressenti une grande émotion. C’était notre premier concert à Cuba. Les gens nous attendaient. Le public était très ravi. Tout le monde était vraiment content. »

Qu’est ce que cela représente pour vous, ce retour au pays natal?

«  C’est pour moi une occasion de lancer le message de réunification de tous les Cubains. Les Cubains ont très envie d’écouter les autres notamment ceux de la Diaspora qui sont restés très souvent longtemps dehors car ils font aussi partie de la Famille. C’était un moment historique qui représente beaucoup pour moi »

Donc beaucoup d’émotion ?

«  Oui. C’était une émotion énorme ce retour au pays natal »

Vous avez lancé un message au rassemblement des Cubains. Pourquoi ?

«  Mon message est que nous sommes des Cubains et que nous devons nous retrouver malgré nos différences politiques. Aujourd’hui, heureusement à Cuba, nous avons des compatriotes prêts à aller de l’avant dans ce sens là. Ce que je dis c’est que si la politique divise, la nation elle nous unit. Le problème c’ est que ce sont les politiciens qui nous mènent en bateau. J’ai envie de dire que le plus important c’est la famille, l’ amitié. C’est cela qui unit. Ce n’est pas la politique. Qu’elle soit de gauche ou de droite. »

Que représente pour vous Fidel Castro ?

«  Fidel Castro est un grand homme qui a fait beaucoup de choses. Il a fait la révolution. Il a mené des changements politiques. Les temps ont changé. Laissez – moi vous dire que le plus important, ce n’est pas ce qu’on pense de quelqu’un. L’important c’est ce que ce quelqu’un a fait. Maintenant Fidel a joué son rôle. Il a fait de bonnes comme de mauvaises choses comme tout un chacun de nous. Nous avons tous un bon comme un mauvais côté. Je ne vais pas parler de qui est bon et de qui est mauvais. Nos peuples doivent penser à l’avenir. Ce qui peut être fait de mieux dans le futur »  

Aujourd’hui le Leader Fidel vieillit. Quel souhait avez – vous pour Cuba ?

« Le seul souhait que j’ai pour Cuba, c’est que cela marche. L’important ce n’est pas le milieu social ni l’âge mais c’est que le pays soit bien dirigé par quelqu’un qui se sent Cubain et qui puisse le faire avancer en comptant sur les nombreux talents dont regorge le pays. Fidel est une figure emblématique qui a marqué cinquante ans de l’histoire de notre pays. Mais plus grand que lui. Plus grand que mon moi, c’est Cuba.  C’est le peuple et je pense que cela va bien se passer. »

Que pensez – vous de l’Afrique ?

«  L’Afrique c’est le continent d’où vient mes ancêtres. L’Afrique est le nouveau continent qui va faire des choses importantes dans la vie politique, sociale et économique de notre monde. L’Afrique va jouer un grand rôle. J’en suis sûr et très bientôt. »

Et vos projets futurs ?

« Toujours continuer à faire de la musique. Et faire passer cette idée que Cuba, ce n’est pas une carte postale mais une réalité. Qu’il y a un vrai Cuba qui a ses espoirs et ses difficultés.»

Propos recueillis par El hadji Gorgui Wade NDOYE

Article publié la première fois le 27 octobre 2007 dans le Magazine No-30 de ContinentPremier.Com